Projet d’appui à l’éducation, à la formation professionnelle et à l’emploi – 2022-2025 – JED

Lieu (pays, région, localité) : Sénégal, région de Thiès et Diourbel, communes de Mboro, Darou Khoudoss, Taïba Ndiaye et Diourbel

Contenu et déroulement du projet :

Le projet a pour objectif d’appuyer l’éducation et la formation professionnelle de 8300 enfants et jeunes des communes citées. Le projet renforce l’accès à l’éducation et sa qualité, il mise sur une meilleure performance scolaire des enfants et jeunes et il sensibilise toute la communauté à l’importance de l’éducation en tant que droit fondamental de chaque enfant ainsi que pilier fondamental du développement.

Les activités du projet sont réparties sur six résultats et plusieurs activités:

  1. L’appui à la scolarisation et aux performances scolaires des enfants
    • Inscrire 1500 enfants à l’école et 500 enfants à l’état civil
    • Diffuser 12 émissions radios par an sur les thématiques et matières enseignées pour un renforcement pédagogique
    • Améliorer les conditions et environnements d’apprentissage de 25 écoles
    • 20 campagnes de sensibilisation dans les collèges sur la gestion de l’hygiène menstruelle
    • Organiser 6 camps de vacances pour les enfants
  1. Les enfants non scolarisés dans les écoles publiques ont accès à des structures éducatives alternatives
    • Inscrire 800 enfants à l’école non-formelle
    • Organiser des classes d’alphabétisation pour 300 enfants des écoles coraniques
    • Mettre en place un système de suivi psychosocial et sanitaire
    • Initier les enfants à au moins 3 corps de métiers pour les préparer à entrer en école professionnelle
  1. Les jeunes ont accès à une formation professionnelle de qualité et respectueuse de l’environnement
    • Inscrire 800 jeunes en formation professionnelle
    • Construire et équiper deux salles de formations pour les section énergie et multimédia
    • Adapter cinq curricula de formation professionnelle à la protection de l’environnement (section bâtiment, mécanique, énergies renouvelables, agroécologie, couture)
    • Mettre en place un système de production de serviettes hygiéniques lavables pour les jeunes filles vulnérable (10 000 serviettes par an confectionnés par la filière couture)
  1. La protection des enfants et de leurs droits est améliorée à travers l’autonomisation des parents et des maîtres coraniques
    • Organiser 20 causeries et 40 groupes de paroles par an pour sensibiliser les parents à la protection de l’enfance
    • Organiser une campagne communication par la radio communautaire Niayes FM
    • Mobiliser 25 maîtres coraniques pour arrêter la mendicité des enfants et la violence contre les enfants
    • Accompagner 20 maîtres coraniques à travers la mise en place d’activités génératrices de revenus
  1. Les entreprises, les autorités locales et les acteurs communautaires sont mobilisés pour la protection de l’enfance et le financement de l’éducation formelle et non formelle
    • Mettre en place trois partenariats avec le secteur privé pour le financement de l’éducation
    • Mobiliser 100 acteurs et leaders d’opinions pour la protection de l’enfance au travers d’un cadre de concertation dans les deux régions
  1. Les enfants et les jeunes ont accès à une éducation environnementale
    • Organiser une campagne de reboisement par an dans la communauté
    • Organiser 20 causeries et 2 évènements sur les questions environnementales par an
    • Diffuser 12 émissions radios pour sensibiliser la communauté sur les questions environnementales
    • Mettre en place un système d’éducation environnementale dans les écoles pour 2500 enfants

Le projet soutient deux institutions scolaires appartenant à Jeunesse et Développement :

  • le Centre de ressources éducationnelles et de promotion des enfants (CREPE) pour les petits (de 5 à 14 ans) y compris des enfants en situation de handicap
  • le Centre International de Formation Pratique (CIFOP) pour les jeunes à partir de 15 ans.

La sensibilisation de la communauté aux droits des enfants est assurée par la radio communautaire Niayes FM, fondée par Jeunesse et Développement en 2011. La radio Niayes F.M. est un outil de communication pour toute la communauté, y compris pour les jeunes. Elle est aussi un lieu de débat car tout un chacun peut appeler et participer aux émissions et des débats avec des membres de la communauté y sont aussi organisés.

La dimension inclusive de ce projet est fondamentale : une attention particulière est portée aux groupes les plus vulnérables (les filles, les enfants porteurs de handicaps, les enfants en situation de grande pauvreté, en situation de rupture familiale, les enfants mendiants etc.).

La protection de l’environnement s’est imposée aussi comme une nécessité pour cette région sahélienne : les enfants et les jeunes sont sensibilisé à l’importance de la protection de l’environnement à travers des causeries, des « club nature » dans les écoles, des émissions radiophoniques et des activités de reboisement.

Le partenaire – Jeunesse et Développement (JED)

Jeunesse et développement est une ONG qui est née du mouvement scout et a donc toujours eu un fort ancrage communautaire et une approche communautaire dans son travail, c’est-à-dire qu’elle prend beaucoup de temps à connaître, à comprendre et à parler avec la communauté pour trouver des solutions à des problèmes posés. En effet, il est clair que les projets avec moins de participation communautaire ont moins de succès.

Jeunesse et Développement est présente à Mboro depuis plus de 30 ans. Son ancrage dans la région de Diourbel est plus récent, mais JED veut travailler plus dans cette zone car c’est la zone qui a un taux d’éducation, de scolarisation et d’achèvement très bas par rapport à la moyenne du pays.

JED se donne aussi pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vies des populations des zones où elle intervient. En tant qu’ONG issue du mouvement scout elle travaille particulièrement avec les enfants et les jeunes. La protection de l’enfance et l’accès à une éducation de qualité pour tous les enfants et les jeunes sont des domaines de travail privilégiés.

Durée du projet :

Projet de 4 ans, du 01/01/2022 au 31/01/2025

 Budget 

Budget global : 1.069.025 €

Participation du MAEE : 80% – 855.220€

Fonds propres ONG : 20% 213.805 €